Charlotte Miller

Originaire de Grande-Bretagne, j’enseigne depuis 30 ans en tant que professeur de danse contemporaine et d’éveil à la danse. Mon parcours professionnel m’a conduit en Allemagne, Suisse, Autriche, Suède, Belgique et en France. J’ai été danseuse à l’Iwanson Dance Company à Munich, à l’Immotion Dance Company à Nürenberg, à la Gaps Dance à Paris et à la Compagnie Ensemble d’Amy Swanson à Paris. Occasionnellement, j’ai tourné pour la télévision et pour des films en Allemagne.

J’ai été chorégraphe pour ma propre compagnie Gaps Dance, à Paris. J’enseigne actuellement au Conservatoire Municipal agrée Henri Dutilleux de Maisons-Alfort. Je suis également passionnée pour d’autres pratiques comme la Baranatyam (danse Classique de l’Inde), le Tenchi mais j’ai aussi approfondi les techniquesdes Arts Martiaux comme le Tai Ji Quan,le Kung Fu et le Qi Gong.

Par ailleurs, j’enseigne également l’anglais dans les écoles maternelles Montessori depuis douze ans. Par goût, je me suis intéressée au développement de l’épanouissement personnel et aux thérapies alternatives. Ces diverses ouvertures se sont avérées très utiles dans le rapport avec les élèves pour mieux appréhender les problématiques du quotidien.

C’est avec un immense plaisir que je vous présente, à travers cette publication, une démarche à la fois pédagogique et ludique que j’ai initiée et qui me tient particulièrement à coeur. Il s’agit d’une approche différente pour aborder l’éveil à la danse, discipline que j’enseigne depuis 30 ans en conservatoire et, en tant qu’intervenante en milieu scolaire, dans les écoles maternelles. Pour communiquer et décrire les mouvements à ce jeune public, je fais souvent référence à la nature et utilise divers symboles ainsi que des histoires faisant appel à l’imaginaire. Cette façon de procéder facilite énormément la mémorisation, favorise l’intérêt et contribue activement à l’épanouissement des enfants. Très fréquemment, je constate avec amusement que, plusieurs années après, beaucoup d’entre eux se souviennent des contenus gestuels d’éveil à la pratique dansée grâce aux métaphores et aux histoires que j’avais utilisées.

En s’appuyant sur la démarche que je propose, l’enfant va d’abord apprendre à mieux connaître son corps en gérant naturellement la coordination de ses gestes grâce à la mise en place d’images qui lui parlent. Ainsi, de façon toujours ludique, il expérimente son sens de l’équilibre, développe sa confiance en lui, améliore son estime de soi, élargit son autonomie et enrichit ses capacités propres. Chaque séance commence toujours par l’exercice des respirations (en écoutant ses propres pulsations cardiaques) tout en respirant profondément. À travers cette préparation, il se focalise sur lui-même, se montre plus concentré et vit pleinement l’instant présent. Ainsi, chaque enfant prend conscience que son corps constitue, en quelque sorte, la maison qu’il habite. De ce fait, il se mettra plus facilement à son écoute.

Par ailleurs, ainsi qu’on peut le constater en architecture, tous les corps sont différents et certains mouvements ou certaines positions s’avèrent plus ou moins faciles à exécuter et nécessitent un peu plus de temps ou un délai d’adaptation plus long. Il est très important de ne pas stigmatiser l’enfant qui traverse ces moments de doute et, au contraire, de l’encourager à persévérer. Pour contribuer à la réussite d’un objectif, les instructions doivent rester très simples afin que chacun se sente détendu et profite consciemment de l’instant vécu. Les mouvements sont adaptés aux enfants à partir de 4 ans et il est essentiel de les répéter souvent afin que le corps les assimile de la plus harmonieuse des manières. N’hésitez pas à encourager et féliciter les enfants au cours de l’exécution des exercices ; votre attitude positive contribuera grandement à la réussite du projet !